3 compléments naturels pour lutter contre l’inflammation

3 compléments naturels pour lutter contre l’inflammation

 

Le mal de dos, les douleurs articulaires, l’arthrose, les maladies inflammatoires de l’intestin (maladie de Crohn, RCH …), la dépression … Toutes ces pathologies ont une racine commune, et celle-ci n’est autre que l’inflammation. Bien souvent le corps médical va vous prescrire des anti-inflammatoires, qu’ils soient stéroïdien ou non, mais le problème est que vous allez également hériter des effets secondaires dus à l’usage de ces substances, à savoir : problèmes digestifs avec possibilité d’ulcère, risque de problèmes cardiovasculaires ( infarctus, AVC), problèmes de toxicité rénale … Bref, vous l’aurez compris, les anti-inflammatoires, comme tout médicament, ont un côté sombre. C’est pourquoi, avant de les utiliser, il peut être intéressant de voir du côté des substances naturelles si certaines peuvent vous soulager …

Voici mon top 3 des compléments pouvant aider à gérer douleurs et inflammations :

 

3-La serrapeptase :

C’est une enzyme protéolytique ( chargée de dégrader les protéines), et lorsque cette dernière a été isolée, on a montré qu’elle agit comme un anti-inflammatoire et un antidouleur de façon assez similaire à l’action de l’aspirine, de l’ibuprofène ou d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).  Elle permettrait également de  réduire la construction de la plaque d’athérome, ce qui en fait un allier de la santé cardiovasculaire. A noter que pour une action optimale, des capsules gastro-résistantes doivent être utilisées par le laboratoire pour garantir que le produit résistera à l’acidité de l’estomac.

Des doses de 80 000 UI ou SPU par jour devraient faire l’affaire pour soulager vos douleurs…

 

2- l’harpagophytum :

Cette plante qui nous vient d’Afrique centrale, appelée également « griffe du diable » est un produit utilisé depuis des décennies pour lutter contre les douleurs articulaires. De nombreux sportifs déclarent avoir été grandement soulagés de leurs douleurs et ont pu retourner à leur activité grâce à un traitement de fond d’au moins trois mois. Ils faut toutefois noter que son utilisation est déconseillée en cas d’ulcères ou de calculs biliaires.

La dose efficace est de 300 à 400 mg par jour d’extrait sec de racine titré à 3,6% d’harpagosides, soit 3 à 4 gr de poudre de plante totale. A prendre de préférence au cours des repas.

 

 

 

1- curcuma + phospholipides :

Cette association, à ne pas confondre avec le simple curcuma utilisé en cuisine, démontre des capacités à réduire l’inflammation. En effet, l’association de phospholipides à la curcumine ( un des  polyphénols présent dans le curcuma) améliorent grandement son absorption. Ainsi une gélule dosé à 95% de curcumine , équivaudra à la prise de 10 cuillères à soupe de curcuma en poudre !

En plus de ses vertus anti-inflammatoires, ce supplément a des qualités anti- cancers, anti-oxydantes, et détoxifiantes ( en accélérant la phase 1 de la détoxification hépatique).

500mg à 1g de produit contenant de 20 à 95% de curcumine semble un idéal pou mettre en sourdine nombre de douleurs.

 

Conclusion :

Avant de prendre des médicaments possédant des effets secondaires pas toujours agréables, pourquoi ne pas tester ces alternatives naturelles et voir si la magie des plantes ne peut pas vous venir en aide … Mais comme toujours, avant de vous supplémenter, n’oublier pas de vous renseigner sur ces produits et voir si aucune interaction avec un traitement en cours ou avec d’autres suppléments pourrait poser problème.

One thought on “3 compléments naturels pour lutter contre l’inflammation

  1. Bonjour Monsieur et merci pour ce partage efficace.

    Une question : les trois en mm temps ou l’un après l’autre ?….

    Nawal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.