Graisses saturées : bonnes ou mauvaises ?

Graisses saturées : bonnes ou mauvaises ?

 

Le moins que l’on puisse dire est que les graisses saturées reviennent à la mode, car après avoir été tant décriées, de nombreux mouvements vantent leurs bienfaits et l’urgence de revenir à une alimentation en contenant de généreuses quantités. En effet, les régime paléo, et low carb, ne cessent de vanter les vertus santé des huiles de coco, du beurre, et du beurre clarifié. Mais qui croire, les spécialistes du O graisse saturée, adeptes de la margarine et des laitages 0%, ou les mangeurs de la peau de poulet, et autres fan du Bulletproof coffee ( café enrichie avec du beurre ou des huiles de coco) ? Comme souvent la vérité doit se trouver entre les deux, mais où exactement ? Essayons de trouver un début de réponse en prenant un cobaye ! Moi …

 

Mon expérience avec les graisses saturées :

J’ai été pendant de nombreuses années adepte du régime méditerranéen ( Protéines et graisses de qualités, fruits et légumes en quantité et céréales complètes…), mais comme beaucoup de sportifs, je me suis intéressé au régime de type paléo, et c’est après avoir lu quelques ouvrages sur les bienfaits des graisses saturées que j’ai tenté d’introduire de plus grandes quantités de ces dernières dans mon alimentation. Les promesses étaient multiples avec entre autre, plus de muscles, meilleur satiété, meilleurs santé intestinale et performances cognitives (performances du cerveaux). C’est donc joyeusement que j’ai commencé à cuisiner à l’huile de coco et au ghee ( beurre clarifié), et que j’ai mangé plus de viande grasse ! Le problème est que, moi qui n’avait jamais eu un taux de cholestérol en dehors des clous, après quelques mois de ce régime, ce derniers à légèrement augmenté, que ce soit le cholestérol total ou le LDL ( pour faire simple, c’est le mauvais cholestérol). Mais bon, le débat sur le taux de cholestérol et la santé a fait couler beaucoup d’encre  ces dernières années avec la polémiques sur les statines, alors à quoi bon s’inquiéter… Le problème est que d’autres petits désagréments sont venu noircir le tableau. En effet, il semble que les graisses saturées plus que les mono et polyinsaturées aient une fâcheuse propension à venir se loger sur le tour de taille et à faire grimper le poids de corps. Et la, toutes les études sont sans équivoques, plus votre tour de taille est élevé, plus vos chances de développer certaines pathologies ( cancer, maladies  cardiovasculaires, diabètes…) explosent…

De plus, certaines études semblent démontrer que les graisses saturées ont une incidence sur la flore intestinale en favorisant le développement de certaines bactéries, entraînant prises de poids et inflammations.

 

Mais n’y a-t-il, tout de même, pas un intérêt à manger des graisses saturées ?

Comme les autres graisses, les saturées doivent êtres présentes dans l’alimentation pour qu’un équilibre se créé, d’ailleurs même dans les huiles végétales ( olives, tournesol ..) il y a un certain pourcentage de graisses saturées. De plus, les aliments riches en ces dernières possèdent souvent des vertus santé. Ainsi l’huile de coco à des vertus antifongiques, antiparasitaires, et supporte très bien les hautes températures. C’est la même chose pour le beurre qui qui contient de l’acide butyrique, des vitamines liposolubles, et comme l’huile de coco, est riche en TCM (triglycérides à chaînes moyennes), qui participent à la production de corps cétoniques, pouvant aider à prévenir certaines maladies tels que  Alzheimer et à améliorer le fonctionnement cérébral.

Donc, ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain, et plutôt que d’être extrême, peut-être que leur utilisation avec parcimonie serait plus judicieuse…

 

Mon avis :

Premièrement, je pense que nous ne répondons pas tous aux aliments de la même façon et que tout comme certains semblent s’épanouir avec un régime Végan, d’autres creusent leur tombe en l’adoptant. C’est la même chose avec les graisses saturées, si vous avez un background polynésien ou indonésien et que vos ancêtres se sont nourris pendant des siècles d’huile de coco, vous serez certainement plus à même d’en tirer profit  vous aussi… D’ailleurs les tests ADN de type 23andme peuvent vous donner des indications pertinentes sur ce genre de sujet ( lire l’ article consacré à ce sujet sur le blog). De même que si vos ancêtres étaient des Masais Kényans, vous pourrez manger du beurre à la louche, tout en pouvant jouir d’une santé cardiovasculaire d’athlète olympique. Mais si ce n’est pas le cas, peut être vaut-il mieux se tourner vers une diète de type méditerranéenne ou Okinawa, et limiter votre consommation de graisses saturées quotidienne à un peu  de beurre et/ou  de graisse de coco pour la préparation de vos desserts. A moins que vous optiez pour une diète cétogéne ou very low carb, car dans ce cas, les graisses saturées semblent ne plus vraiment poser de problèmes…  Mais ça, nous en parlerons dans un article à venir …

S ‘il est bien un domaine ou copier sur son voisin est une mauvaise idée, c’est bien l’alimentation, car ce qui le rend heureux et en forme pourrait creuser votre tombe. Alors comme j’aime à vous le rappeler, prenez votre santé en main, apprenez à vous connaître pour prendre des habitudes alimentaires qui vous aideront à  atteindre votre plein potentiel. Car après tout, peut-être que le but de la vie se résume à cela …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.