Cheat meal : est il vraiment nécessaire?

Cheat meal : est il vraiment nécessaire?

 

 

Toutes les personnes ayant suivi un régime le savent, être rigoureux 24/7 n’est pas facile, et plus votre diète sera serrée, plus l’envie d’ingurgiter le contenu de vos placards se fera sentir une fois de temps en temps. C’est dans ce contexte qu’intervient le «cheat meal»! Mais avant de voir les meilleures options pour ce moment tant attendu par tous les obsédés de la balance que nous sommes, essayons de voir les raisons physiologiques qui nous poussent à nous «lâcher»…

Il faut d’abord comprendre que notre corps et nos performances sont grandement influencées par nos hormones, ainsi l’insuline, hormone produite par le pancréas, aura pour rôle l’assimilation et le stockage des glucides apportés par votre alimentation. Tant que les quantités de glucides sont adaptées à votre activité physique, et sont de bonnes qualités (Indice glycémique bas), il n’y pas de problème. En revanche, il y a en un quand vous passez votre journée assis et que vous vous gavé de gâteaux et de soda ! Et c’est là que cette fantastique réponse hormonale devient votre pire ennemi. Les glucides ingérés ne viendront plus seulement alimenter votre corps et votre masse musculaire en glucose, mais viendront gentiment se loger sur vos hanches et votre tour de taille. Vous les avez reconnues? Je parle bien sur des poignées d’amour…

Mais le sucre n’est pas le seul ennemi des silhouettes harmonieuses … Les graisses de mauvaises qualités, particulièrement quand elles sont ajoutées aux sucres rapides forment une bombe à retardement que ce soit pour la santé et/ou votre tour de taille. De nombreuses études démontrent les effets délétères des graisses TRANS (transformées par des procédés industriels) et autres graisses de mauvaises qualités présentent dans de nombreux produits transformés que l’on retrouve dans les rayons des supermarchés, des chaînes de restauration rapide et autres restaurateurs peu scrupuleux …

Une étude allemande  publiée récemment vient d’ailleurs de nous rappeler qu ‘un seul repas riche en graisses saturées (pizzas, burgers, fast food …) était capable de dérégler votre métabolisme et de perturber votre production d’insuline. UN SEUL REPAS !!!! Pour résumer, tous vos efforts pour apprendre à votre corps à vivre avec une quantité de glucide restreinte sont réduits à néant en un repas, ou «cheat meal», vous voyez ou je veux en venir? N’existerait il pas un moyen plus intelligent pour mincir que de crever la dalle toute la semaine pour reprendre  le poids perdu en un seul et unique repas? Je pense qu’il y a mieux à faire! Voyons cela …

 

 

Comprendre le rôle des glucides:

Diminuer sa ration de glucides pour mincir est à mon avis une bonne stratégie, mais j’ai dit « diminuer » et non éliminer! Et la différence est énorme, comme vous allez le voir… En effet, quand vous couper complètement les glucides, votre corps va dans un premier temps vous récompenser avec la perte de poids qui va bien, mais ça, c’est au début seulement, car comme vous le savez votre corps adore stocker. C’est d’ailleurs cette capacité qui a permis à notre espèce de survivre au fil des siècles en nous aidant à supporter les périodes de famine.

Comme toujours pour le corps humain, un comportement = une réaction hormonale. Et dans le cas des régimes bas en glucides, c’est la leptine qui va venir nous compliquer la vie. Au bout de quelques jours d’un régime bas en glucides, le taux de leptine va fortement diminuer, entraînant avec elle le métabolisme (vitesse à laquelle on brûle des Kcal), ce qui vous vous en doutez sera un frein à l’amaigrissement. Les productions des hormones thyroïdiennes et de testostérone seront également affectées par ce type de régime, mais un moyen efficace de relancer la machine et le fonctionnement de celles-ci (leptine, testostérone, hormones thyroïdiennes) sera, le temps d’un repas, voir d’une journée, de faire le plein de glucides de qualité. L’idée d’un «cheat meal» n’est pas mauvaise en soi, c’est simplement que par manque de connaissances, les partisans de cette technique se sont perdus en chemin. Et plutôt que de relancer la production hormonale avec des glucides, ils ont élargi le concept à un repas riche en calories, surtout bourrés de sucres rapides et de graisses de mauvaises qualités, cocktail contre productif au possible …

Ainsi une personne ayant diminué ses glucides à moins de 150g par jour aura tout intérêt à effectuer, le 4e jour, une recharge avec un apport situé autour de 300, 400g suivant son gabarit et son activité sportive. Bien sur l’apport en autres macro-éléments ( lipides, protéines) devra être réévalué au cas par cas, et s’adapter à la consommation de glucides.

Ce type de régime enchaînant des périodes hypo-glucidiques à des recharges s’appelle « régime cyclique » et c’est un très bon moyen de perdre du poids tout en évitant la chute de vos taux hormonaux, ce qui sur le long terme est mauvais pour votre santé et votre silhouette.

 

 

Conclusion :

Vous l’aurez compris, le «cheat meal» n’est pas mauvais en lui même, le problème vient plus de sa mauvaise application en grande partie à cause du manque de connaissances de ces pratiquants et bien souvent des coachs le conseillant.

Je tiens quand même à signaler que prendre soin de sa santé est bien plus important que de mincir, et même si pour les personnes en réel surpoids, ces objectifs peuvent converger, il faut bien garder à l’esprit que les objectifs de minceur que nous imposent les médias sont loin d’être le reflet d’une santé optimale. Les privations alimentaires menant à des carences, des dérèglements du comportement alimentaire, tel que l’ingestion de substitut de repas bourrés d’additifs alimentaires douteux et d’édulcorants de synthèse, ne saurait être des moyens fiables et DURABLES de trouver votre poids idéal. Alors, avant de vous lancer dans un régime cyclique pour perdre les derniers petits kilos, efforcez vous d’avoir fait le gros du travail en amont en ayant acquis des habitudes alimentaires saines, vous ayant permis de perdre du poids lentement, sans frustration, et dans le respect des équilibres physiologiques de votre organisme.

N’oubliez jamais que, même si pour vous, mincir est important, «  HEALTH FIRST !!! »

 

PS : je vous renvoie vers cet article pour construire une diète saine et intelligente.

Alimentation optimale : les 5 clefs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.