Compteurs communicants : le livre

Compteurs communicants : le livre

 

 

 

Un petit livre sorti il y a quelques semaines à attiré mon intention en raison du sujet pour le moins polémique qu’il traite : les compteurs communicants type « Linky » et autres « Voltalis ». En effet sur de nombreux blogs et réseaux sociaux, un débat enflammé entre les pro et anti compteurs de nouvelle génération semble s’être instauré. Ne sachant pas trop quoi en penser, je me suis attelé à la lecture de ce petit ouvrage pour vous proposer un résumé succinct de celui ci … let’s go !

Clotilde Duroux, que je qualifierais de citoyenne concernée par sa santé s’est donc lancée dans ce sujet et pour nous guider, elle a scindé son livre en 3 grandes parties : La première concerne l’impact qu’ont ces boîtiers sur la santé, la deuxième nous présente les conflits d’intérêts sous-jacents et la troisième aborde l’aspect juridique.

 

 

Commençons par l’aspect santé :

Suite à la lecture du livre de Samuel Milham  » Dirty Electricity: Electrification and the Diseases of Civilization« , publié il y a quelques années,  je me suis intéressé aux problèmes de santé liés à l’émission d’ondes électromagnétiques émises par les nouvelles technologies, telles que la Wifi, les smartphones et autres appareils connectés. En effet, de nombreuses études soulignent l’impact négatif des ondes sur l’humain, cependant aucun consensus ne semblent se dégager car pour chaque étude allant dans ce sens d’autres viennent démontrer leur innocuité. Cependant on ne peut que constater que de nombreuses agences de santé nationales et européennes mettent en garde contre les effets potentiellement cancérigènes de certaines ondes … comme vous le voyez, beaucoup de conditionnel et d’avis contradictoires …
Néanmoins, on ne peut que remarquer une explosion des cas d’électrosensibilité aux quatre coins du monde et les véritables contraintes engendrées par celle-ci, poussant parfois ces malades à vivre reclus dans des zones blanches (zones sans couvertures de réseaux internet ni téléphonique). De nombreux hôpitaux refusent également l’installation de réseaux Wifi en leurs structures,  préférant choisir  la version Li-Fi (des lumières venant remplacer les ondes), ainsi que l’interdiction de réseaux Wifi dans les écoles maternelles. Un chose est sur, de nombreux soignants et scientifiques pensent que le principe de précaution doit être respecté …

Une chose est décevante dans le livre. Aucune bibliographie n’est présente, et je trouve ça un peu dommage ! Quand un livre sur un sujet aussi brûlant est écrit, on aimerait y trouver quelques références en plus des mentions faites à des rapports ou des revues du genre « biocontact». Un travail de vulgarisation des phénomènes physiques impliqués aurait également été le bienvenu car combien d’entre nous sont réellement capable de comprendre ce qu’est une onde électromagnétique, un signal Wifi ou 4G ? Ces petites lacunes font que je reste un peu sur ma faim, et c’est dommageable car je pense que le débat a vraiment lieu d’être  !!

 

L’aspect financier :

En quelques mots : conflits d’intérêts de certains experts qui semblent manger à tous les râteliers ( la routine me direz vous …) et un accès d’Edf a toutes vous données de consommations sans aucune garantie de non exploitation ( big brother’s watching you!!).

Mais il faut se battre pour le peu de liberté individuelle qu’il nous reste, me dirons les plus passionnés d’entre vous !!! hm. … ouais, bon … j’irais peut être voter en avril prochain, après tout les politiques sont des gens dont l’intérêt commun est la préoccupation majeure, non ? en théorie …

 

 

L’aspect juridique :

Deux cas se distinguent :

  • le compteur à déjà été installé chez vous : et bien, désolé mais il n’y a plus grand chose à faire. Après tout, Alzheimer nous fait tout oublier, même les mauvais souvenirs, alors gardons la pêche …
  • Le compteur n’a pas été installé : un modèle de lettre de refus d’installation, que vous pouvez retrouver facilement sur le web, figure en fin de livre. Ajouté à cela une sensibilisation de vos élus locaux pour qu’ils s’opposent à l’installation, et vous devriez pouvoir conserver vos compteurs ancienne génération.

 

 

Conclusion :

Vous l’aurez compris, même si le sujet des ondes électromagnétiques sur notre santé m’intéresse, j’aurai aimé trouver dans cet ouvrage un peu plus de rigueur sur un sujet aussi complexe. Néanmoins il a le mérite de mettre le doigt sur un problème de santé publique et nous alerte sur les conséquences fâcheuses pour un grand nombre d’entre nous. De plus, si vous faites partie de ces personnes noyées dans un nuage de pollution électromagnétique, comme le sont la majorité des français, je ne suis pas sûr que le retrait de ces compteurs soit votre priorité. En effets si vous vivez en ville, passez votre journée au téléphone, et utilisez la Wifi  comme une extension de votre propre personne, l’incidence des compteurs communicants sur votre santé sera probablement négligeable …

En attendant que la vérité soit faite par nos charmantes élites scientifiques, que cela ne vous dispense pas d’appliquer quelques conseils de bon sens ( principes de précaution) :

  • utiliser un kit main libre pour des appels avec vos smartphones
  • éteindre vos mobiles pour dormir, et les placer à distance raisonnable de votre lit
  • utiliser, aussi souvent que possible, les connexions filaires pour internet plutôt que la Wifi.

En quelques mots : restez connecté, mais faites le intelligemment !

 

Pour ceux qui serait  intrigués par l’ouvrage , voici le lien :

2 thoughts on “Compteurs communicants : le livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.