Le curcuma, oui, mais pas n’importe comment !

Le curcuma, oui, mais pas n’importe comment !

 

Il y a peu de temps, je lisais un article dans la revue «Science et vie» intitulé «Les plantes qui soignent». L’auteur nous expliquait que pour démêler le vrai du faux, à savoir quelles sont les plantes qui ont un réel impact sur la santé, des méta-analyses (des recoupements d’un grand nombre d’études) avaient été effectuées et un un article avait été publié en janvier dans le « Journal of Medicinal Chemistry ». Dans ce dernier, les auteurs avaient recensés 135 essais cliniques, et aucun n’avait abouti à un résultat positif ! Les résultats de  ces études réalisées » in vitro  » sur cette plante miracle qu’est le curcuma, n’ont jamais pu être confirmés dans les faits, et pour cause, le principe actif  est très peu assimilable… Les auteurs de l’article en viennent même à encourager la communauté scientifique à arrêter la recherche sur cette substance !

Mais sous prétexte que cette plante n’est pas bio-disponible dans un contexte, faut-il jeter le bébé avec l’eau du bain sans se demander si des facteurs divers ne pourraient pas rendre cette merveille phytothérapeutique plus efficace ?  Voyons cela plus en détails…

 

Un peu d’histoire …

La curcumine  est un polyphénol qui est  dérivé du rhizome de le plante Curcuma longa, et est consommé depuis la nuit des temps dans une partie de l’Asie et dans les îles indonésienne et du pacifique. Elle fait donc  partie intégrante de la pharmacopée indienne, à savoir l’ayurveda. Il est ainsi facile de voir que cette dernière est quasiment toujours associée au poivre, que ce soit dans la cuisine indienne ou par les thérapeutes, car ils savent bien que son assimilation sera quasi nulle sans cette synergie. Et pour cause, la pipérine présente dans le poivre va augmenter la perméabilité intestinale et donc permettre à la curcumine de passer cette barrière naturelle et d’être beaucoup mieux assimilée. Aucun chiffre exact quand à la quantification de cette amélioration si ce n’est le témoignage sur plusieurs siècles dans la littérature indienne. Peut-être que nous avons ici une explication quand au manque  de résultats observé dans de nombreuses études scientifiques, car en voulant isoler une molécule, on a fini par l’extraire d’un contexte dans lequel elle a toujours  été utilisée…

Mais utiliser du poivre avec le curcuma est-il le meilleur moyen de le consommer  et de profiter de ses vertus anti-inflammatoires, anti-cancéreuses, d’ amélioration des performances cognitives, de la réduction du diabètes de type 2 … En effet, la pipérine, en augmentant la perméabilité intestinale, améliore le passage des nutriments dans le l’organisme, mais pas seulement ! Il va également laisser des molécules plus grosses, comme des protéines, passer et cela peut entraîner des problèmes de santé à moyen et long terme, comme nous l’avons vu dans cet article précédemment publié (lien).

Alors que faire pour profiter de ces atouts santé, sans effets secondaires ?

 

Quand science et sagesses ancestrales se rencontrent :

Ajouter un complexe de phospholipides, à savoir de la phosphatidylcholine, à l’extrait de curcuma rendrait ce dernier 29 fois plus assimilable !! Ce processus utilisé depuis quelques années avec d’autres substances avait déjà fait ses preuves, et il semblerait qu’avec le curcuma, la magie opère également, comme le suggère cette étude réalisée dans le cadre de recherches sur les maladies inflammatoires ( lien). Même si d’autres études seraient intéressantes, je peux vous faire par de mon expérience et vous dire que j’ai pu observer des résultats spectaculaires, et à la vue du prix plus que raisonnable de ce genre de produit, vous ne prendrez pas beaucoup de risque à essayer. Ce produit me semble être très intéressant pour les sportifs s’entraînant sérieusement, et les personnes présentant des problèmes inflammatoires, alors si c’est votre cas, je vous conseille le produit dont je met le liens ci-dessous… Mais que cela ne vous empêche pas de continuer à cuisiner avec du curcuma, ne serait-ce que pour mettre un peu de couleurs et de saveurs dans vos assiettes !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.