Le pain est-il encore du pain ?

Le pain est-il encore du pain ?

 

 

Le pain à toujours été, et est encore de nos jours, un aliment de base de notre alimentation. Que ce soit pour accompagner nos fameux plats en sauce ou pour des collations sur le pouce (les fameux sandwichs et autres burgers …), le blé et le pain sont dans toutes les cuisines, si bien qu’imaginer s’en passer se révèle être un vrai casse tête. Cependant, de plus en plus de personnes (un français sur deux) déclarent régulièrement souffrir de troubles digestifs, souvent corrélés à la consommation de pain. Mais comment un aliment qui nous nourri depuis des siècles peut-il se retourner contre nous  alors qu’il a permis à notre civilisation de prospérer? Et maintenant, il nous causerait des désagréments  intestinaux, avec les  maux qui en découlent (dépressions, maladies auto-immunes, allergies, fatigue chronique…).

Un livre du docteur John Douillard, malheureusement non traduit en français, intitulé «Eat wheat», m’a incité à voir sous un jour nouveau ma relation vis a vis du gluten. Selon lui, plutôt que ce dernier, ce serait les nouvelles variétés de blé ainsi que les additifs venant l’enrichir qui poseraient problème… D’ailleurs, une étude italienne réalisée en 2011 semble confirmer que des personnes atteintes de la maladie coeliaque pourrait remanger du pain quand  celui-ci est préparé à base de farine hydrolysée et au levain ( lien étude).

Interpellé, j’ai décidé d’accorder le bénéfice du doute au pain et me suis lancé dans une recherche qui a quelque peu bouleversée l’opinion que je me faisait de ce dernier. Après la lecture de cet article, vous aurez toute les informations pour vous faire un avis objectif, so let’s do it !

 

 

Boulanger : peut on encore leur faire confiance ?

Du bon pain cuit au four après que sa pâtes est travaillée deux jours grâce à un levain de qualité, voilà ce à quoi vous vous attendez quand vous achetez du pain, et bien détrompez vous car 99% des boulangers ne prennent plus le temps de réaliser cet aliment ancestral de la manière dont leurs prédécesseurs le faisaient. Et c’est peut être là que le problème se trouve …

Il fut un temps pas si lointain où l’artisan réalisait un pain avec une farine issue de plus de 200 variétés de blé différentes (contre 30 aujourd’hui), où ce blé n’avait pas une teneur en gluten artificiellement élevée et où la fermentation réalisée grâce à un levain naturel durait deux jours complets, laissant ainsi le temps aux arômes de se développer et aux gluten (protéine difficile à digérer) de se dégrader. Mais ça c’était avant !! De nos jours, la grande majorité du pain que vous trouvez en supermarché, en dépôts de pain, et MEME chez la plupart des boulangers est un pain «nouvelle génération» , enrichi avec des «améliorants», soit un mélange de levures, matières grasses, et autres additifs permettant d’accélérer la période de fermentation (si on peut appeler cela fermentation), celle-ci ne durant plus deux jours, mais trois heures ! Pas la peine de se demander pourquoi de plus en plus de gens ont du mal à digérer le gluten et adapte leur régime alimentaire en conséquence. Ces étapes indispensables à la réalisation d’un produit sain et de qualité sont simplement court-circuitées pour des raisons pratiques (gain de temps) et financières (pression du lobby des meuniers…). Cependant, cela est réalisé au détriment de la santé des consommateurs qui mériteraient pourtant de savoir que le produit qu’ils achètent à un prix en perpétuel augmentation n’est en fait qu’un aliment produit avec des matières premières industrielles et sans le temps nécessaire à l’élaboration d’un produit de qualité. Et si vous ne demandez pas directement à votre artisan ce qui compose ses produits, peu de chance d’avoir les informations pourtant dues aux gentils consommateurs que nous sommes !! Le mot malhonnêteté me vient à l’esprit à l’évocation de ce sujet, pas vous ?

Mais que faire, si même chez le boulanger de quartier, le pain est de qualité douteuse ? Comment faire pour avoir un produit de qualité, qui régalera mes papilles et évitera à ma famille et moi même les troubles digestifs tant redoutés ? Lisez la suite car des solutions existent !!

 

 

Comment trouver du pain de qualité :

Le choix le plus facile, et donc la première option, sera l’achat de pain ou de baguettes «tradition». Certes, ce n’est pas le meilleur produit sur le marché, mais il a l’avantage d’être un bon compromis car la majorité des boulangers le vendent dans leur boutique. Contrairement à un pain à l’ancienne, le temps de fermentation ne sera pas aussi long, mais les matières premières seront, normalement, exemptes d’améliorants et ne compterons que 3 ingrédients : farine, sel fin , levure (et éventuellement de la farine malté, malheureusement…). Du levain naturel plutôt que de la levure aurait été bien plus intéressante mais comme je vous l’ai dit, ceci n’est qu’un compromis… N’hésitez pas à demander à votre boulanger si sa « tradition » contient des améliorants, et en cas de réponse affirmative, changez d’artisan…

La deuxième option est de trouver UN VRAI boulanger, qui prendra le temps de laisser sa pâte travailler, qui prendra des variétés de blé anciennes et qui bien souvent vendra beaucoup moins de variété de pain : et oui, bien travailler, c’est chronophage !! C’est ça quand on privilégie la qualité a la quantité …

Quelques bonnes adresses sur paris :

– Du pain et des idées : 34 rue Yves Toudic, Paris 10e

-Le Bricheton : 50 rue de la Réunion, Paris 20e

Pour les provinciaux, une petite recherche sur le net vous permettra de trouver le boulanger à l’ancienne, ou le paysan boulanger le plus proche de chez vous.

Ces pains se conservent beaucoup plus longtemps, un détour, une foi par semaine pour acheter du pain de qualité, why not …

Troisième option : Réaliser soi même un pain de qualité, à la maison . Achetez une farine de qualité ( Bio, variété ancienne), réaliser soi même son levain est peut être l’étape la plus compliqué mais vous trouverez aisément des vidéos décrivant le différentes étapes pour la création de son propre pain au levain.

 

 

Bilan :

Vous l’aurez compris, faire confiance au boulanger du coin de la rue pour avoir un pain de qualité n’est plus chose aisée et plus que jamais, manger un pain de qualité se mérite. Cependant, je ne peux que vous encourager à trouver un moyen de consommer un pain de qualité tant les additifs alimentaires et grains de mauvaise qualité peuvent avoir des conséquences néfastes sur votre santé, quand consommés de façon régulière…

Parce qu’il ne vous viendrait pas à l’idée de mettre un carburant de mauvaise qualité dans votre véhicule, prenez soin de votre corps en lui donnant un carburant haut de gamme, un pain « à l’ancienne » !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.