Sport et cerveau

Sport et cerveau

 

On entend souvent parler des bienfaits du sport sur le système cardiovasculaire, la perte de poids, le maintien de la masse musculaire, l’augmentation du niveau d’énergie, mais qu’ en est-il des bénéfices sur notre cerveau et son fonctionnement ? Se pourrait-il que l’activité physique, et le sport en particulier, puisse transformer notre façon de voir le monde, nous rendre plus performant d’un point de vue cognitif, et surtout plus heureux ? C’est en tout cas ce que semble penser le docteur John Ratey, un psychiatre américain qui a introduit dans ses feuilles de soin la prescription d’une activité sportive, et ce pour le plus grand bonheur de ses patients ! Voyons plus en détail  sa stratégie …

 

L’expérience du lycée de Napperville :

C’est après avoir suivi l’expérience menée par un lycée américain que Ratey s’est intéressé aux effets bénéfiques du sport sur le cerveau. En effet, un programme de fitness généralisé à tous les élèves a été mis en place au sein de l’établissement, encadré par des professeurs d’EPS et avec le matériel nécessaire de suivi (ergomètres, cardiofréquencemètres) : le but étant de faire pratiquer une activité cardio ( course, vélo, machine en salle …) et ce, en début de journée et plusieurs fois par semaine. Le résultat observé fut spectaculaire ! Amélioration de 20% des résultats aux examens, moins de retard en classe, plus d’énergie et de participation pendant les cours avec pour les étudiants la sensation de pouvoir se concentrer plus efficacement en sortant d’une séance de cardio-training. Notre ami, le docteur Ratey se dit qu’étudier les effets du sport sur les hormones affectant le cerveau ainsi que sur les évolutions physiologiques et psychiques de ses patients suivant des recommandations similaires, serait un sujet d’étude novateur.

Voyons ce qu’il a pu observer…

 

Régulations des neurotransmetteurs :

L’activité sportive à tendance à rééquilibrer les messagers chimiques que sont la dopamine, la sérotonine et la norépinéphrine, vous savez ces substances que les psychiatres essayent d’équilibrer en vous prescrivant des antidépresseurs et autres anxiolytiques. Et le sport semble fonctionner si bien que pour ses patients souffrant d’anxiété, il prescrit 15 minutes d’activité ( corde à sauter , course à pieds) au moindre signe de crise. Ceci en plus d‘une activité régulière de 3 à 5 séances de 30 à 45 minutes par semaine.

 

Augmentation de la neurogenèse :

L’activité sportive augmente la production d’une protéine, la BDNF ( brain-derived neurotrophic factor OU facteur neurotrophique en français) qui va non seulement enclencher le processus de création de nouveaux neurones ( neurogenèse) mais également augmenter la neuroplasticité, soit la capacité du cerveau à se réorganiser pour améliorer son fonctionnement et la réalisation de tâches motrices et cognitives. Pendant longtemps, on a crut qu’on naissait avec un capital de neurones et que celui-ci n’allait qu’en se dégradant au fur et à mesure que l’on vieillissait. Et bien, il semble que cela soit faux et que le sport agisse comme une véritable fontaine de jouvence  en vous permettant de régénérer votre matière grise !

 

Augmentation de certaines hormones :

L’IGF-1 ( insulin like growth factor ) , la VGEF ( vascularendothelialgrowth factor ) et la PGF-2 ( fibroblast growth factor ) vont également être augmentées, et comme ces dernières ont la capacité à travailler de concert avec la BDNF, une fois qu’elles auront traversées la barrière hémato-encéphalique, et  ce grâce a l’activité sportive. Sans trop rentrer dans les détails, on peut constater que cette fantastique soupe chimique va vous permettre d’améliorer votre mémoire, ainsi que la production des neurotransmetteurs responsables de votre humeur.

 

Conclusion :

Comme vous le voyez, le sport est LA solution miracle à nombre de nos problèmes, qu’ils soient physiques  (nous le savions depuis longtemps) mais aussi psychiques. Alors si vous cherchez la dernière tendance pour améliorer vos performances cognitives, être plus attentif, plus performant intellectuellement, moins anxieux, lutter contre la dépression, régénérer votre cerveau en créant de nouveaux neurones, ne cherchez plus !! Cette solution miracle existe et elle n’est fabriquée par aucun laboratoire pharmaceutique, mais bel et bien par votre organisme lorsque vous le sollicitez lors d’une activité sportive. Alors que vous soyez malade ou en bonne santé, déprimé ou dépressif, sous traitement ou voulant éviter d’y avoir recours, ou simplement en recherche d’un mieux être, enfiler vos baskets et pratiquez une activité cardio-vasculaire ( marche, jogging, vélo, natation, fitness ..) plusieurs fois par semaine. Vous profiterez ainsi de l’afflux de sang qu’elle va engendrer, mettant en marche votre fantastique machinerie biochimique et ses substances précédemment citées..

Alors je ne vous retient pas plus longtemps, je crois que vos chaussures de running vous appellent…

 

Lien vers le livre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.