Tatouages et santé : ce qu’il faut savoir …

Tatouages et santé : ce qu’il faut savoir …

 

 

En cette période estivale, il suffit de se promener dans les rues pour observer que de plus en plus de tatouages semblent s’être invités dans le paysage, et que les corps dénudés, surtout chez les jeunes, peuvent difficilement se passer de ces « accessoires » de mode. Dans certaines parties du monde, telle que le Pacifique, ce comportement fait partie intégrante de la vie des hommes et des femmes, et ce, depuis la nuit des temps. Mais peut-on comparer ces tatouages à ceux affichés par nos contemporains, et sont-ils sans danger pour la santé ?

 

Un peu d’histoire :

Autrefois, on trouvait des pigments naturels tels que l’alizarine, l’indigo ou encore la garance. Cependant, ces substances ne résistaient pas très bien au fil du temps et un vieillissement prématuré du tatouage en était bien souvent la conséquence. C’est ainsi que sont apparues des encres de synthèse, composées pour la plupart d’oxyde de fer, mais malheureusement pas que … ainsi la couleur rouge contiendra souvent du mercure, le jaune du cadmium, ou le bleu, du cobalt… Le parallèle avec les adjuvants des vaccins est intéressant puisque parmi les nombreuses voix qui s ‘élèvent contre la dangerosité des métaux lourds dans les vaccins, il y a probablement de nombreuses personnes possédants des tattoos. Qui a dit que l’espèce humaine n’était pas complexe …

Le problème est qu’il n’y a pas véritablement de réglementation au sujet des pigments, alors comme souvent, l’industrie fonce pour répondre à une demande, et advienne que pourra !

Il est tout de même bon de savoir que si l’art du tatouage est millénaire, ceux-ci n’ont plus rien à voir avec les tatouages modernes et que l’on manque sérieusement de recul quand aux effets des encres sur notre physiologie ou encore sur la réaction de la peau « polluée » face aux rayons du soleil…

 

Les problématiques :

1-Le risque d’infection :

De part sa nature invasive, le tatouage ne peut exclure le risque d’infections de type, VIH, hépatites et autres infections cutanées. Alors dès le moindre doute sur l’hygiène du salon où vous vous rendez, fuyez ! Choisissez toujours un professionnel reconnu pour sa rigueur et contrôlez bien l’état de son matériel.

2-Les métaux lourds :

Comme décrit plus haut, de nombreuses encres contiennent des pigments à base de métaux lourds ( mercure, cobalt, chrome…) dont les effets sur la santé sont clairement dangereux et aucune étude scientifique n’a, jusqu’à ce jour, étudiée les conséquences à long terme d’une exposition cutanée.

3-Les allergies :

De nombreuses personnes relatent avoir subit des réactions allergiques plus ou moins violentes suite à la réalisation d’un tatouage. A ma connaissance, aucun tatoueur ne vous enverra faire un test chez un allergologue pour connaître vos éventuelles allergies aux composants de ses produits…

Des personnes tatouées ont également eu des problèmes de douleurs cutanées suite à des examens de type IRM. Et oui, dans l’encre il y des métaux , et la résonance magnétique n’aime pas cela…

 

3-L’irréversibilité :

Cela est moins vrai qu’ auparavant, et ce , grâce aux techniques de détatouage au laser, cependant, le coup prohibitif de telles techniques fait que de nombreuses personnes continuent à subir la présence d’un dessin qui ne leur correspond plus (vous savez le fameux dragon qui devait faire de vous un vrai bad boy !!) mais que vous devez assumer par manque d’argent. De plus ce procédé est très douloureux, pas toujours efficace et nous n’avons que peu de recul sur les conséquences sur la peau à long terme.

 

Bilan :

Le meilleur moyen de ne pas regretter la réalisation d’un tatouage est encore de  s’abstenir ! Plus sérieusement, avant de vous faire marquer la peau à vie avec un motif, soyez sûr que celui-ci à du sens pour vous et qu’il n’est pas qu’une envie de faire comme tout le monde. Car le tatouage ne semble plus être un signe d’originalité, bien au contraire … Et comme vous l’avez peut-être constaté, les modèles arborant de nombreux tatouages ne sont pas forcément les meilleurs à suivre. Alors soyez original, et restez vous même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.