vitamine D : la vitamine soleil !!

vitamine D : la vitamine soleil !!

 

 

Cette vitamine liposoluble, qui affecte plus de 300 gênes sur les 30000 que compte notre organisme, est un merveilleux stimulant du système immunitaire et doit être le socle sur lequel organiser toute supplémentation. En effet, s’il est un complément alimentaire à utiliser durant les mois d’hiver, c’est bien la vitamine D : la vitamine D3(cholécalciférol) plus précisément ! à distinguer de sa petite sœur la vitamine D2, d’origine végétale et n’ayant malheureusement pas les mêmes vertus santé.

Pourquoi, me direz vous ! Et bien, même s’ il est communément admis qu’une exposition au soleil, en été, nous permettra de faire grimper notre statut, et que cela suffira à prévenir toute carence, c’est sans compter avec les quelques évolutions que notre société à connue :

 

  • Premièrement : les expositions au soleil durant l’été se font très souvent faites avec de la crème solaire, abondamment appliquée sur le corps. Même si ces protections sont intéressantes en prévention des cancers de la peau et autres pathologies cutanées, elles diminuent fortement la synthèse de notre amie santé, la fameuse vitamine D.
  • Deuxièmement : les personnes ayant migrées des régions du sud de l’Europe, ou d’Afrique, ont des besoins plus importants que ceux d’origine caucasienne, car plus votre peau est foncée ,plus vous avez des besoin élevés pour maintenir un niveau optimal. En effet, les adaptations évolutives se font beaucoup moins vite que les mouvements de population : pour faire simple si vos grands parents ou parents ont migrés d’un pays du sud, que vous soyez nés en France ne vous dispense pas de fournir ce pourquoi vos gênes sont programmés : l’exposition au soleil. D’ailleurs, des études scientifiques menées sur les populations des pays nordiques ont  pu constater une explosion de cas d’autisme pour les immigrés venant d’Afrique (1). Donc, plus vous avez la peau foncée, plus vous avez besoin de soleil et/ou de vitamine d.
  • Troisièmement : on consomme de moins en moins d’aliments riches en nutriments, et surtout en vitamines liposolubles ( vitamines A, D ,E , K). Leur source principale est, et à toujours été la consommation de poissons gras, particulièrement leur foie !! Qui n’a pas entendu parler de la cuillerée a café d huile de foie de morue donnée à tous les enfants des écoles de la république, quand celle -ci se souciait encore de garder ses futures générations en bonne santé. Les doses en vitamine D de ces aliments restent modeste comparée à celle d’une supplémentation, mais elle comporte d’autres avantages non négligeables, comme la présence d’oméga 3.

 

Les effets d’une carence en vitamine D sont nombreux :

-troubles de la calcémie ( taux de calcium sanguin)

-augmentation des risques d’ostéoporose

-risque de rachitisme chez les jeunes enfants

– augmentation du risque du développement de caries dentaires

-diminution de la force musculaire

-baisse de la masse musculaire

-risques cardiovasculaires

-diabètes

-moindre résistance aux infections

-augmentation du risque de développer certains cancers

-plus grande sensibilités aux développements de maladies auto- immunes ( sclérose en plaques, maladies inflammatoires de l’intestin, …).

 

On considère qu’un taux de vitamine D supérieur à 30ng/ml est le minimum pour ne pas être considéré en état de carence, cependant de nombreux spécialistes pensent qu’un taux supérieur à 50ng/ml se rapproche plus de la valeur minimale à viser.

En cas de supplémentation, il faut cependant être vigilant car trop de vitamine D peut également être néfaste et entraîner une toxicité avec des effets secondaires allant des maux de tête, aux nausées, voir aux vomissements. Alors que faire ?

La première étape sera de faire tester son taux sanguin de vitamine D en laboratoire. Cette photographie de votre statut vous permettra de voir à quelle dose vous supplémenter et également l’évolution au fil des mois. La majorités des labos proposent le test pour un prix dérisoire, et ce, sans besoin de fournir une ordonnance.

Vous pourrez commencer avec, ce qui pour moi est le produit ayant le meilleur rapport qualité prix ,le zyma d en gouttes, disponible dans toute les pharmacies (prendre la version sans fluor). On peut se supplémenter à des doses égales ou supérieures à 10 000 UI par jour sans aucune toxicité, cependant pour la majorité, 4 000 UI (chaque goutte apporte 300 UI) par jour constituera un point de départ suffisant. Ensuite, faites vous tester tous les 2 ou 3 mois pour voir l’évolution.

Eviter les méga doses mensuels de type Uvedose : une étude récente vient de révéler que des doses quotidiennes plus proches de nos besoins physiologiques avaient l’avantage d’éviter les fluctuations de vos taux sanguins et représentaient la meilleur façon de se supplémenter (2).

Ensuite, évidemment, l’exposition au soleil !! pourquoi s’en priver ? 20 minutes d’exposition quotidienne, d’avril a octobre, et ce, en exposant au minimum le visage et les bras, et vous bénéficierez des effets santé du soleil !

Vous savez maintenant ce qu’il vous reste a faire pour passer un hiver en pleine forme. Et pour les plus connectés d’entre vous, une application a été mise au point pour calculer la quantité de vitamine D que vous allez synthétiser suivant l’endroit et l’heure ou vous êtes géolocalisés : elle s’appelle  » dminder  ». (3)

Sources :

(1) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4998950/

(2) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25602255

(3) http://dminder.ontometrics.com/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.